FC Le Soler - Site Officiel du Football Club Solérien

http://www.fclesoler.com/

Interview foot66.fr Olivier COLPAERT (Info)

Olivier COLPAERT (FC Le Soler, PHA) : "Féminisation, formation, fidélisation..."

Article Foot66.fr

 

Cela fait maintenant trois ans qu'Olivier Colpaert est à la tête du FC Soler. Également ancien vice-président et ex responsable de l'école de football du club, il est la figure de proue d'un projet qui lui tient à cœur et qui commence à faire ses preuves. Cependant, impossible lorsqu'il en parle d'oublier les cinquante bénévoles qui permettent aux ambitions du club de prendre forme, et sans qui tout cela n'existerait pas.

 

 

 

Le président Colpaert est très satisfait de la saison du Soler

 

 

 

 

 

 

 

 

Olivier Colpaert, quelles sont les directives du projet que vous souhaitez mettre en place au club ?

Au niveau des seniors, on cherche à se maintenir en PHA. Le plus important s'effectue surtout au niveau des catégories jeunes et de la formation. L'école de foot, c'est la base de tout. On a aussi mis en place une sorte de sport étude avec le collège du Soler. On fait ça surtout pour éviter la fuite de nos joueurs vers d'autres clubs qui ont déjà ces structures là. À terme, on souhaite avoir des équipes ligues pour nos catégories jeunes. On a fait les choses un peu à l'envers. En fin de compte, on a choisi de structurer le club par le bas.

Dans l'espoir que ces jeunes rejoignent l'équipe senior du club ensuite ?
On ne veut pas avoir à recruter chaque début de saison cinq ou six éléments qui nous diront au revoir l'année d'après. Ce modèle là, il ne nous intéresse pas. Alors d'accord, cette saison, on a quand même dû recruter, mais on l'a fait sans moyens. Nos licenciés, ils aiment le club. Ils ne viennent pas pour l'argent, de toute façon, on n'en a pas (rires).

 

"UNE DIMENSION AFFECTIVE ET FAMILIALE QU'ON NE RETROUVE PAS AILLEURS..."

 

Une superbe ambiance au Soler !

Justement, ce travail de formation intervient comme une alternative au manque de moyens...

On est un village, donc derrière, il y a une identité. On est un club familial, on essaye de véhiculer des valeurs sportives en adéquation avec celles que nous défendons. Et honnêtement, je suis très satisfait de la tournure que ça prend. J'ai un bureau qui se complète, au sein duquel chacun sait ce qu'il a à faire. Et derrière, j'ai surtout une grosse équipe de bénévoles. Ce sont aussi eux qui donnent l'impulsion au club. On mène aussi d'autres actions, comme la féminisation. L'année dernière, on a reçu le label régional. On compte deux équipes seniors féminines, une équipe U16 régionale. Je remercie d'ailleurs les deux personnes qui s'occupent de cet aspect du club, Célia et Laure. On a aussi obtenu la plus haute distinction régionale du trophée Philippe Seguin, qui récompense le fair-play. Outre le résultat, j'attache énormément d'importance au comportement sur le terrain.

D'autant plus qu'il est difficile de garder ses meilleurs éléments lorsque l'on est un club de village en concurrence directe avec de plus grandes villes comme Perpignan...
Concernant les ambitions sportives, c'est normal, je ne peux rien faire contre ça. Si demain, le mec a envie d'aller jouer en ligue et qu'il en a les capacités, il faut qu'il y aille. Après, à lui de choisir s'il préfère jouer dix minutes par match alors qu'il pourrait jouer plus chez nous... Vous savez, il faut dire ce qu'il est. Nous, quand les matchs sont terminés, on se rejoint tous ensemble, on échange. On a inauguré le siège du club la semaine dernière avec Henri Emile. Il y a au club, une dimension affective et familiale qu'on ne retrouve pas ailleurs. Il faut prendre en considération l'humain. Féminisation, formation, fidélisation, ce sont les mots d'ordre du projet du FC Le Soler.

 

Victor van den Woldenberg - Foot66.fr